Prenez rendez-vous avec votre dentiste ici
Dents de sagesse : tout ce qu’il faut savoir !

Dents de sagesse : tout ce qu’il faut savoir !

Malgré leurs noms, elles apparaissent à un âge où la plupart d’entre nous ne sont pas encore sages. Certains plus chanceux n’en ont aucune et les malchanceux, quatre et même peut-être cinq ! Généralement sans douleur, leur extraction en fait tout de même trembler plus d’un. Eh oui, les dents de sagesse, ces troisièmes molaires, sont les dernières dents à pousser et elles se positionnent rarement bien en bouche. C’est pourquoi il est parfois nécessaire qu’elles soient extraites. Mais quel est le meilleur moment ? Comment se déroule l’intervention ? Et comment s’en remettre ? Ce sont les questions auxquelles nous répondrons ici.

Quand doit-on extraire les dents de sagesse ?

Pour savoir si vos dents de sagesse doivent être extraites, un examen buccodentaire ainsi qu’une radiographie panoramique sont nécessaires.

Votre dentiste recommandera l’extraction de vos dents de sagesse si :

  • Elles sont prisonnières de la gencive (incluses) *Ce qui pourrait entraîner la formation d’un kyste, la résorption de la racine de la molaire adjacente ou d’autres problèmes ;
  • Elles sont éruptées partiellement *Ce qui risque de causer une infection bactérienne de la gencive et de l’os (péricoronite), de la carie et le déchaussement de l’avant-dernière molaire ;
  • Elles n’ont pas d’utilité réelle et sont impossibles à bien nettoyer *Ce qui peut engendrer des caries et des infections ;
  • Elles poussent en biais et risquent donc d’endommager les dents voisines.

Il est recommandé de faire retirer vos dents de sagesse avant la première moitié de la vingtaine, car les racines de ces dernières ne sont alors pas totalement formées. Cela réduit les risques de complications lors de l’extraction et facilite la récupération postopératoire. Néanmoins, peu importe votre âge, vous devriez consulter votre dentiste et suivre ses recommandations dès que vous ressentez un problème ou une douleur en lien avec ces fameuses troisièmes molaires. Vous éviterez ainsi bien des problèmes buccodentaires.

Et si vous gardez vos dents de sagesse malgré les recommandations ?

Si vous n’avez pas fait extraire vos dents de sagesse malgré les recommandations de votre dentiste, des problèmes pourraient apparaître dans votre trentaine, votre quarantaine, et même plus tard. Il est possible de faire l’extraction tardivement pour éviter qu’une aggravation buccodentaire ne se développe, mais la chirurgie est alors plus délicate, le risque de complications plus élevé et la récupération plus lente.

Est-il possible de conserver vos dents de sagesse sans risque ?

Si vos dents de sagesse sont bien positionnées, totalement sorties, utiles à la mastication et accessibles pour un bon nettoyage, elles peuvent être conservées. Un suivi adéquat par votre dentiste sera toutefois nécessaire. Et une extraction pourrait même être suggérée plus tard si une pathologie venait à se développer.

 Comment se déroule la chirurgie d’extraction des dents de sagesse ?

Anesthésie

Avant le début de l’intervention, vous recevrez un anesthésiant local pour éviter toute douleur. *Les patients très anxieux peuvent aussi avoir recours à un sédatif afin de réduire leur stress. Une fois le site de la chirurgie engourdi, l’intervention peut débuter.

Extraction

Le dentiste extrait alors une à une les dents après avoir pratiqué une incision qu’il refermera ensuite par des points de suture. Outre une forte sensation de pression au moment de l’extraction, le patient ne ressent généralement aucune douleur ! La durée de l’intervention varie en fonction de la complexité du cas.

Récupération

À la suite de l’intervention, vous devrez demeurer dans la salle de récupération pendant un certain temps pour vérifier l’absence de complications. Si vous avez reçu un sédatif, vous devrez être raccompagné chez vous et éviter de conduire pour la journée.

Après l’extraction : inconfort, douleur, enflure et saignement

Lorsque les effets de l’anesthésie commenceront à diminuer, vous ressentirez

de l’inconfort et de la sensibilité aux sites de l’extraction ou à la mâchoire. Pour éviter toute douleur, vous devriez prendre les médicaments prescrits par votre dentiste avant que l’anesthésiant se dissipe. Ces sensations s’atténuent dans les 48 à 72 heures jusqu’à disparaître complètement. Si ce n’est pas le cas, vous devriez contacter votre dentiste puisqu’il pourrait y avoir une infection.

De l’enflure apparaît aussi généralement après l’extraction, et parfois même, des ecchymoses, mais ces dernières devraient s’estomper après une semaine. Aussi, souvent, il y aura un léger écoulement sanguin pendant les 24 premières heures suivant l’intervention. Vos points de suture, quant à eux, sont généralement résorbables et disparaissent après quelques jours. Ceux non résorbables devront, pour leur part, être retirés par votre dentiste qui vous indiquera le moment opportun.

Quels sont les bons gestes à adopter ?

Pour favoriser votre bonne récupération, voici quelques conseils à respecter pendant les premiers jours suivant l’intervention :

Saignement

  • Pour arrêter le saignement important des premières heures, mordez dans des compresses de coton. *Si le saignement demeure abondant pendant plus de deux heures, mordez dans une poche de thé passée sous l’eau froide et essorée.

Enflure

  • Appliquez de la glace sur vos joues pendant 10 minutes chaque heure pour éviter l’enflure.

Activité physique

  • Planifiez vous reposer pour le reste de la journée après l’opération ;
  • Ne faites pas d’efforts importants et évitez toute activité physique intense qui pourrait déloger le caillot de sang du site d’extraction, et ce, pendant une semaine.

Boire

Buvez beaucoup d’eau après la chirurgie, mais évitez les boissons alcoolisées, gazeuses, chaudes, glacées ou caféinées ;

Ne buvez pas avec une paille pendant une semaine.

Manger

  • Adoptez une diète molle (Ensure, crème de légumes, crème glacée, des bananes en purée, etc.) pour les 24 premières heures ;
  • Pendant quelques jours, évitez les aliments chauds ou épicés qui pourraient irriter la plaie ;
  • Quand vous vous sentirez prêts, reprenez vos habitudes alimentaires normales.

Nettoyage de la bouche

  • Évitez de brosser les dents vers le site d’extraction pour les 24 premières heures. Rincez plutôt avec de l’eau ou utilisez un rince-bouche sans alcool. Toutefois, ne pas gargariser ou cracher. Laisser plutôt le liquide s’écouler doucement de votre bouche *Vous pourrez reprendre votre hygiène buccale après 24 heures, mais en y allant avec délicatesse et en évitant de toucher les points de suture ;
  • Rincez délicatement votre bouche avec de l’eau tiède salée fréquemment, et ce, pendant une semaine.

Dormir

  • Dormez avec la tête surélevée à l’aide d’oreillers supplémentaires la première nuit.
Tabac
  • Ne fumez pas pendant au moins 48 heures. Plus vous attendez, mieux c’est !

Y a-t-il des complications possibles reliées à l’extraction des dents de sagesse ?

Comme dans toute chirurgie, l’extraction des dents de sagesse peut comporter des risques et entraîner des complications. Elles sont toutefois rares et, dans la plupart des cas, peu sérieuses :

  • Infection ;
  • Alvéolite ;
  • Dommages aux dents adjacentes ;
  • Paresthésie de la lèvre inférieure ou la langue : engourdissement prolongé ou permanent ;
  • Complications sinusales ;
  • Douleur à l’articulation de la mâchoire et difficulté à ouvrir la bouche.
  • Dans des cas exceptionnels, fracture de la mandibule.

En résumé, il y a des risques certains à conserver des dents mal positionnées et/ou incluses, mais aussi certains risques à les retirer. Chaque cas est unique et votre dentiste vous guidera pour un choix plus éclairé.

Retour au blogue