Prenez rendez-vous avec votre dentiste ici

Nous sommes maintenant ouverts! prenez rendez-vous dès maintenant.

Cliquez ici pour connaitre les mesures d'hygiènes en place

Au plaisir de vous retrouver!

Traitement de canal : ce qu’il faut savoir

Traitement de canal. À la simple mention de cette expression, un frisson vous parcourt l’échine et vos poils se dressent sur vos bras. Même une extraction de dent vous semble plus tentante ! Pourtant, même s’il est craint par la majorité, ce traitement dentaire est doux et ne provoque généralement pas de douleur. Son objectif ? Permettre de conserver les dents atteintes d’une infection de la pulpe dentaire (et mettre fin à votre souffrance, bien sûr) malgré sa mort.

Pourquoi a-t-on besoin d’un traitement de canal ?

D’abord, un traitement de canal s’avère nécessaire lorsqu’une carie ou des fissures à l’émail permettent à des bactéries de se faufiler jusqu’à la pulpe dentaire, c’est-à-dire la partie interne de la dent renfermant nerfs et vaisseaux sanguins et assurant la croissance de la dent lorsqu’on est jeune. Cette dernière peut alors s’infecter et provoquer des inflammations. Une fois la phase de croissance de vos dents terminée, la pulpe dentaire ne joue plus un rôle aussi important et si elle s’infecte, votre dentiste doit la retirer.

Aussi, l’installation d’un pivot peut nécessiter un traitement de canal si la dent est trop endommagée pour retenir une obturation ou une couronne. Il arrive également que la pulpe dentaire meure sans douleur et sans infection, mais il faut tout de même procéder au traitement.

Mais ne vous en faites pas ! Même dévitalisée, votre dent sans pulpe assurera toujours ses fonctions de base, soit préserver l’os de la mâchoire, assurer le maintien de la position des dents et favoriser une bonne mastication. Et si vous redoutez le traitement de canal, gardez en tête qu’une infection de la pulpe non traitée peut entrainer la formation d’un abcès dentaire – soit une infection à un stade avancé très douloureuse – et avoir de graves conséquences sur votre santé globale.

Pourquoi ne pas simplement extraire la dent ?

De nos jours, les dentistes sont d’avis qu’il vaut toujours mieux conserver vos dents naturelles et font donc tout en leur pouvoir pour les préserver. De plus, opter pour le traitement de canal vous permet d’éviter la beaucoup plus coûteuse pose d’un pont ou d’un implant.
Et d’où vient ce fameux mythe sur la douleur ?
Si vous êtes pris de panique à l’idée de la douleur, calmez-vous. La douleur trop souvent associée au traitement de canal est aujourd’hui dépassée. Grâce à l’anesthésie locale moderne, cette intervention n’est pas plus douloureuse que de faire un plombage. L’intervention du dentiste sert à libérer le patient de ses maux, pas à les amplifier !

Toutefois, en cas d’infection aiguë, le patient «  gèle  » en général plus difficilement et la douleur persiste parfois pendant le début du traitement. Mais rassurez-vous, le dentiste peut alors prescrire des antibiotiques avant de procéder au traitement du canal ! Et si l’inconfort survient tout de même, votre dentiste prendra toutes les mesures nécessaires pour l’enrayer.

Comment se déroule un traitement de canal ?

Contrairement à la croyance populaire, un traitement de canal est maintenant généralement effectué en une ou deux séances. La durée de celles-ci varie en fonction de la condition de la dent et de son nombre de canaux (racines).
Voici, en résumé, les étapes respectées par un dentiste, ou par un endodontiste, lors d’une telle intervention :

  1. Procéder à une anesthésie locale pour éviter toute douleur lors du traitement ;
  2. Placer une digue autour de la dent à traiter pour empêcher les bactéries contenues dans votre salive d’entrer en contact avec elle au cours de la procédure ;
  3. Faire une petite ouverture dans la dent à traiter pour accéder au canal et à la pulpe endommagée ;
  4. À l’aide d’instruments de précision, retirer la pulpe en nettoyant et en élargissant le canal ;
  5. Remplir et sceller le canal ;
  6. Fermer la dent avec une obturation provisoire ou permanente.

Comme la dent ayant subi un traitement de canal peut devenir plus fragile et susceptible de se briser, un plan de traitement comprend donc aussi souvent la pose d’un pivot et d’une couronne pour solidifier la dent.

Comment savoir si j’ai besoin d’un traitement de canal ?

Douleur spontanée ou lancinante lorsque vous fermez la bouche ; impossibilité de trouver le sommeil en raison du mal de dents ; sensibilité au contact du chaud et du froid ; mastication impossible avec une dent spécifique ou assombrissement de la teinte d’une dent à la suite d’un impact : voilà tous des symptômes révélant un problème avec votre pulpe dentaire et pour lesquels vous devriez consulter votre dentiste.

Et même si vous ne ressentez aucun de ses signes avant-coureurs, votre dentiste pourrait aussi remarquer le problème durant un examen ou sur une radiographie !

Retour au blogue