Prenez rendez-vous avec votre dentiste ici

Nous sommes maintenant ouverts! Prenez rendez-vous dès maintenant.

Cliquez ici pour connaître les mesures d'hygiène en place.

Au plaisir de vous retrouver!

Comment faire passer l’anesthésie du dentiste?

Ah, l’anesthésie! Un autre mal aimé de la dentisterie! Et pourtant, l’anesthésie est un élément si essentiel à notre pratique. Imaginez un seul instant que vous ayez à subir une obturation dentaire (plombage) ou encore un traitement de canal à froid. Ouch! Croyez-nous, si vous devez subir l’une de ces interventions, alors l’anesthésie devient votre meilleure alliée!

 

Qu’est-ce que l’anesthésie?

L’anesthésie est administrée à un patient avant une intervention chirurgicale. Elle endort, ou encore « gèle », les nerfs de la partie du corps qui doit subir l’intervention afin que le patient ne ressente absolument aucune douleur. Il existe plusieurs sortes d’anesthésie : locale, générale ou encore la sédation consciente.

Le premier type, l’anesthésie locale, est celui le plus souvent utilisé. En dentisterie, elle atténue la douleur d’une partie ou de toute la bouche, sans toutefois endormir le patient.

Enfin, l’anesthésie générale, plus rare en dentisterie, provoque une perte de conscience passagère. Elle peut être recommandée dans certains cas, comme pour l’extraction de dents de sagesse ou dans des cas d’extrême anxiété.

 

Petite histoire de l’anesthésie en dentisterie

Bien que l’on trouve, en médecine générale, des traces de sa pratique dès le Moyen-Âge, l’utilisation courante de l’anesthésie remonte au début du 19e siècle. L’opium, l’hypnose et même la cocaïne, sont alors les moyens les plus utilisés, pour atténuer la douleur.

En dentisterie, c’est à la moitié du 19e siècle que le dentiste américain Horace Wells découvre les propriétés anesthésiantes du gaz hilarant. Alors qu’il assiste à une représentation de foire, il observe que des acrobates ne ressentent aucune douleur après avoir respiré ce gaz hilarant. Il en fera usage, au grand bonheur de ses patients!

On utilisera peu après l’endormissement général à l’éther pour l’extraction des dents, à la demande des patients demandant un traitement sans douleur. Par contre, ce type d’anesthésiant, administré par inhalation, sera vite remis en question. En effet, l’éther, le chloroforme et le gaz hilarant ne permettent que de courtes interventions et doivent être administrés par la bouche, là-même où les dentistes doivent pratiquer leur intervention.

On cherchera alors de nouveaux types d’anesthésiants locaux, permettant de plus longues interventions. C’est au 19e siècle qu’on utilise pour la première fois la cocaïne comme anesthésiant en dentisterie. Elle sera ensuite synthétisée chimiquement, ce qui a posé les bases de la dentisterie moderne comme on la connaît aujourd’hui.

 

Comment se déroule l’anesthésie locale?

Si vous devez subir une obturation dentaire, un traitement de canal ou tout autre type de chirurgie dentaire, vous devrez inévitablement passer par une anesthésie locale. Au préalable, le dentiste asséchera votre bouche à l’aide d’un jet d’air ou d’un tampon, après quoi il appliquera à l’endroit de l’injection un gel pour engourdir cette région. Il vous injectera ensuite l’anesthésique local, injection que vous sentirez à peine, grâce au gel engourdissant. N’ayez crainte, le dentiste respectera votre rythme. Il s’assurera également que la section de la bouche est belle et bien gelée avant de procéder à son intervention chirurgicale. Vous n’avez donc aucune crainte à avoir.

 

Durée et effets secondaires

Une anesthésie locale peut durer environ deux à trois heures. Votre dentiste a donc amplement de temps pour procéder à son intervention chirurgicale. S’il arrivait         que la chirurgie à réaliser prenne plus de temps, n’ayez crainte, votre dentiste ajustera l’anesthésient en conséquence. Il existe différents produits et chacun a une durée d’action bien précise.

Elle comporte très peu d’effets secondaires. À la sortie de Chez Le Dentiste, il se peut que vous ayez du mal à parler clairement, à manger ou à boire. Toutefois, l’effet sera de courte durée, rassurez-vous. Un léger hématome pourrait apparaître sur votre joue vis-à-vis l’endroit de l’injection. Ceci étant dit, chaque personne peut réagit différemment à l’anesthésie. Mais n’ayez crainte, votre dentiste s’assurera que vous êtes bien « gelé » avant d’aller de l’avant avec son intervention.

Il arrive très rarement qu’un anesthésique local provoque une réaction allergique. Mais, on n’est jamais trop prudent! Votre dentiste vous fera compléter un formulaire afin de tout connaître de votre état de santé général. Veillez donc à prévenir votre dentiste de chacune de vos allergies. Informez-le également de tous les médicaments que vous prenez, qu’il s’agisse de prescriptions ou de médicaments disponibles en vente libre. Ils seront inscrits à votre dossier.

 

L’anesthésie et la grossesse

Alors que certains actes médicaux, comme la radiographie, doivent préférablement être évités durant la grossesse, l’anesthésie locale ne pose pas de problème. Pour tout savoir des précautions à prendre lors de votre grossesse, consultez notre article sur le sujet.

Vous voyez, il n’y a pas de raison de vous faire du mauvais sang avec l’anesthésie! Chez Le Dentiste, nous mettons tout en œuvre pour que votre rendez-vous soit des plus agréables possible. Notre équipe est très habile à rassurer les patients plus nerveux ou inquiets. Nous sommes conscients que la visite Chez Le Dentiste puisse être appréhendée par certains d’entre vous.

Lors de votre prochaine visite, il nous fera plaisir de discuter et de rigoler avec vous en attendant que votre anesthésie fasse effet! Contactez-nous pour prendre rendez-vous. Nous attendons votre appel!

 

 

 

 

 

Retour au blogue